Catégories
Actualités WALOU

GOD MORGON SWEDEN Episode 6 … Du nouveau dans le renouveau, des jours nouveaux en Suède avec WALOU… mais plein d’AMOUR

NYTT I NYHETERNA !!!!!
Profitant d’une insomnie chronique, pendant que  « Melvin dans les nuages  » envahit ma nuit ou du moins mon ouïe, je me noie dans  le calme de cette nuit étoilée fraiche mais agréable, les étoiles à portée de mains, je regarde cette énorme pleine lune qui éclaire notre Olorin !

Olorine la Divine et sans comédie

Pensif !! Nouvelles de Kjell !  Notre ancien nous à fait une bonne frayeur, mais il est de nouveau sur pieds, le rituel de la petite bière dans sa caravane lui aussi devient « chronique », si  Audrey, glisse des mots en Suédois à notre vieux tremblant tout content, Calle donne des instructions aux jumeaux qui s’agitent pour ramasser les pommes de pins, en échange d’un tour au magasin de jouets. du coup, ils se donnent au maximum. Audrey va rencontrer sa nouvelle connaissance Française demain, installée depuis trois ans ici, elle est de bons conseils,  elle narre leur motivations pour cette vie nordique, et lui,  donne les bons plans et les clés essentielles  pour une intégration rapide. Hier nous avons eu la visite en toutes courtoisie de la « polis » Suédoise, dans l’obscurité, après quelques questions d’usages ,et un coup de téléphone au « Chef « , les quatre GI-JOE  équipés jusqu’aux dents,  se rendent compte que nous ne sommes pas leurs suspects, nous saluent et repartent dans leur tire hightech made in sweden bien sûr ! Si audrey rit encore de mon état de stress lors de l’échange (phobie de l’uniforme) , j’ai veillé un peu plus, accompagné de ma  » GRETSCH  » pour détendre mon esprit.

La GRETSCH toujours là prête des doigts…

Une semaine d’école achevée pour Nana , même fatiguée, elle se plait beaucoup à Dalviksskolan;

La joie de l’école pour les filles…

Elle prendra le bus à partir de Lundi avec Audrey pour l’accompagner le premier jour;  Les premiers devoirs eux aussi font leur apparitions, et je me rends compte que dans quinze jours elle connaitra plus de mots en suédois qu’Arthur (un des ouvriers Polonais) et moi réunis  !! Arthur, très cool, est un ancien vice champion junior de lute,  (ses bras font mes cuisses ); Ce titan de l’Est désosse et remonte des poids lourds dix / douze heures par jour, et sans perdre le sourire, loin des siens, apporte presque chaque jour des gourmandises à Mimi et Nana, nous raconte son histoire, dans un très bon anglais, ne manquant pas d’anecdotes sur ses voyages  en Europe. Michael, un de ses potes nous explique aussi son parcours et nous fait un long exposé sur ces pensées de baroudeur, face a la crise. S’ils viennent faire des thunes en Scandinavie, c’est pour faire vivre leurs propres entreprises en Pologne. Si le flouze, est la cam des Polaks, Musik is LIFE !! pour le grand rouquin tatoué prénommé Robert, avec qui nous faisons un peu plus ample connaissance  lors de cet après-midi de printemps anticipé ; Après avoir nettoyé et briqué la « perla  » (nom que donne Calle à notre voiture). Robert nous invite dans son joli mobilhome pour un rafraichissement, chose qui ne se refuse pas évidemment; Enfermés dans sa hutte, et devant un concert de Clapton , Robert me laisse entendre qu’il peut me dégotter tout ce dont j’ai besoin pour l’aménagement d’Olorin , car de par son métier, il récupère toutes sortes d’objets, et les redistribuent ensuite par pure générosité ! Ce grand gaillard, du même âge que moi, est déménageur, ils m’éclairent  avec mon mexico-suédois préféré, sur  la philosophie des gens ici,  qui par pure discrétion préfèrent donner les choses plutôt que d’en tirer trois francs six sous sur internet. Je commence à piger, après m’être enquillé une pinte ou deux que  Robert à les mêmes opinions que nous sur l’argent, pollueur d’esprit, the money trash you’re brain !! Ce grand cœur dans ce grand corps m’expose, avec sa voix nasillarde, les raisons de sa présence ici : la tranquillité, la nature qui l’entoure , et son désir de n’avoir que l’essentiel ! Il décide de se débarrasser de meubles et d’objets dont il ne trouve plus l’utilité dans son petit temple, pour plus d’espace et de clarté, à la lueur de sa lampe en pierre de sel, me rappelant fortement celle de mon cagouillard d’ami charentais ( spécial dédicace Tienou ), il m’offre volontiers un tas de choses dont nous manquions dans notre gourbi. Cet homme dont la parole est Or , me propose le démontage de tous ces équipements avec son aide dès le soir, mais après un dizaine de minutes a dévisser les éléments, on se rend compte tous les deux que la quantité de houblon dans notre organisme est plus forte que nous et nous nous rasseyons pour continuer la discussion et en tuer une dernière ! Nous organisons un lunch demain avec cette équipe de choc, on fera des « Tortillas jamon y queso  » et du chorizo au barbeuc ! Que des plats typique d’ici non !? Cette équipée, nous combles de sensations, de bonheur, parfois de frustration face à la difficulté de leur patois , mais notre choix, fondé, pour ce pays insolite, nous promet davantage d’instants intenses.