Catégories
Actualités WALOU

Vous n’aimez pas l’école mais est-ce que vous savez que l’école vous aime… Parole de WALOU

Les chercheurs du MediaSocialHub nous envoie un message d’espoir pour tous ceux qui ont l’esprit rêveur, qui ne tiennent pas en place, et qui ont une fibre créative qui les démangent. Pour tous ceux qui se cherchent dans leurs expressions…

Eh bien l’UNSA propose un bon début de piste de solution à l’évasion depuis 2013. Donc grâce et avec l’école, bande de Veinards… Alors là, MERCI de WALOU… et RESPECT…

Source ; UNSA
Haut les murs ! présente le travail de vingt street artistes adeptes du collage.

Cette technique consiste à coller une œuvre en papier sur un mur, à l’aide d’une colle « maison » à l’amidon (la recette est donnée!). Le collage urbain, contrairement aux affiches publicitaires, ne vise pas à vendre, mais à s’exprimer en détournant l’usage publicitaire à des fins artistiques et souvent, critiques.

Ce livre n’est pas seulement destiné aux adeptes du Street Art, mais à tous les amateurs d’art curieux et saturés d’un paysage urbain consumériste! On retrouve les plus grands noms du Street Art (Sten & Lek, 36recyclab Monsieur Qui, WK Interfact…), leurs témoignages, techniques et impressions et 20 collages originaux à reproduire ou à détacher!

Haut les murs! L’art du collage urbain, Alternatives, 48 pages + 20 doubles pages affiches, 2013, 30 €

MERCI à l’UNSA de militer pour WALOU depuis 2013…
On a quitté l’école trop tôt tu vois…
Heureusement qu’on a eu envie et qu’on est curieux…

Par contre, faut pas oublier d’apprendre que, au cas où parce que ça arrive (risque du métier de l’AMOUR de l’ART et du PARTAGE) :
L’article L581-24 du code de l’environnement dispose en effet que « nul ne peut apposer de la publicité sur un immeuble sans l’autorisation écrite du propriétaire » et le risque pour partager et aimer son prochain par l’ART vous coûtera (donc un conseil pour WALOU, essayez d’aimer et de partager votre ART au plus grand nombre pour rentabiliser votre peine à l’amour…) et donc ça coûte :

Si les autorités se montrent assez tolérantes à l’égard du collage, par rapport à la bombe, cette pratique demeure strictement interdite dans l’espace public. L’article L581-24 du code de l’environnement dispose en effet que «nul ne peut apposer de la publicité sur un immeuble sans l’autorisation écrite du propriétaire», l’affichage sauvage entrant dans la même catégorie. Les sanctions s’étendent de 70 euros à plusieurs centaines d’euros en fonction du lieu et de la technique utilisée. À vos risques et périls! mais toujours avec AMOUR de l’ART… Parole de WALOU…